Bruno Lemaire à Fontenay-aux-Roses

BLM FAR 5 fév 2016 4Chers amis fontenaisiens,

chers collègues maires et conseillers départementaux, cher Jean-Didier, président de notre nouveau territoire

chers collègues élus, avec une pensée amicale pour Jean-Pierre Schosteck qui a été opéré il y a quelques jours et qui va bien.

Avant de détailler les raisons de mon soutien à Bruno Lemaire, je voudrais préciser que cette réunion est organisée par Fontenay Avenir, association qui regroupe tous les amis de l’actuelle majorité municipale et qui regroupe donc tous les courants de pensée politique. Fontenay Avenir n’a pas vocation à soutenir un candidat aux primaires mais peut contribuer au débat démocratique en général, sans exclusive et c’est dans ce cadre que nous organisons cette réunion. Le fait que j’ai décidé, à titre personnel de soutenir Bruno pour les primaires n’engage en rien les autres membres de l’association ou l’association elle même

Je voudrais remercier les membres du bureau, et notamment Severine Croci et Christian Bigret pour leur travail dans l’organisation de cette réunion, et remercier encore plus particulièrement le père François qui nous a prêté cette belle salle paroissiale, notre salle de 200 places, La salle Pierre Bonnard étant en travaux et donc cours de réfection.

Ceci posé.

Une journaliste m’a posé la question il y a quelques jours : pourquoi soutenez vous Bruno Lemaire ?

Cette question m’a amené a formuler plus clairement ce qui jusqu’alors me semblait une évidence plutôt de nature intuitive.

Je soutiens Bruno Lemaire pour 4 raisons :

La première est simplement Bruno Lemaire Lui-même. Honnêtement il y a longtemps qu’un homme politique ne m’avait pas aussi favorablement impressionne. Bruno Lemaire est un homme brillant, et j’aime à penser que les missions exceptionnelles requièrent des individus exceptionnels. Et la tâche de relever notre pays n’est pas une mince affaire. Elle sera ardue, complexe et nécessitera du courage politique. Hors Bruno Lemaire est un homme au service de ses convictions et il sait se mettre en danger pour faire avancer ses idées et ses projets.

Bruno Lemaire est un candidat. Je précise que l’on peut être un homme brillant, honnête et  de convictions mais ne pas avoir cette fibre, cette opiniatreté qui caractérise ceux qui y pensent pendant des années en se rasant avant de réaliser leurs projets politiques. Bruno Lemaire est de ceux la, et c’est pourquoi j’ai une réelle confiance dans sa capacité à gagner. Et on peut avoir le plus beau projet du monde, ou toute l’expérience du monde, si on a pas cette capacité particulière à enflammer une campagne et à créer une dynamique de victoire, cela ne sert au final à rien.

Nous avons gagné ici une ville que la gauche ne pensait pas devoir perdre, en fusionnant 4 listes entre les deux tours des élections municipales, fait unique en France, donc nous savons à Fontenay que les convictions sont plus fortes que les calculs et autres savants pronostics.

La seconde est que notre paysage politique est sclérosé, j’oserai dire moisi ! La probabilité existe pour que les prochaines élections présidentielles soient la réplique exacte de la précédente avec un affrontement Sarkozy, Hollande, Le pen…. Ce serait à mon sens une catastrophe. Notre personnel politique doit se renouveler…. Imaginez que dans notre pays, Jacques Chirac, président jusqu’en 2006, et pour qui j’ai une réelle tendresse, appelait encore la souris de son ordinateur un mulot….  Comment penser qu’un septuagénaire, si brillant soit il, puisse évaluer et prendre la mesure de l’huberisation de notre société, du deep web ou des changements de comportement majeur de consommation de nos concitoyens les plus jeunes de la génération dite Z…Il est impératif que nous ayons un président en phase avec son époque…Bruno Lemaire a l’âge moyen des dirigeants européens de l’ouest…

La troisième raison est que les convictions de Bruno Lemaire sont les miennes, elles sont les nôtres car nous appartenons à la même famille politique. Je partage sa vision de la France et je n’ai pas vu, parmi les propositions qu’il va détailler devant nous, de propositions qui ne soient pertinentes et qui ne soient d’ailleurs souvent courageuses. J’apprécie qu’un responsable politique soit capable de défendre des idées et des convictions, même si cela peut être au détriment de son intérêt politique à court terme. C’est la marque des hommes d’état, et c’est l’identité gaullienne, l’ADN même de la 5ème république. Bruno Lemaire, me semble-t-il est de ceux la.

Pourquoi m’a-t-on demandé aussi, pourquoi vous déclarer dès maintenant, (sous entendu différer un peu et attendre de sentir le sens du vent eut été moins risqué …politiquement) je réponds qu’il est des circonstances pour notre pays qui justifient, quand la situation est aussi préoccupante, voire dramatique, de cesser de calculer et de s’engager… Et je vous invite tous ici à vous engager dès à présent pour défendre nos convictions. Et même si ce n’est pas auprès de Bruno Lemaire, de vous engager dans cette campagne présidentielle qui s’ouvre, car elle est vitale pour notre pays, nous dont les enfants souffrent ou partent à l’étranger en s’expatriant massivement, nous dont les enfants sont ou seront chômeurs, nous dont les enfants devront vivre dans la plus importante crise d’identité que nous ayons jamais connu. Tout cela mérite que nous nous détournions quelques instants de la vie municipale et que nous prenions notre part dans la campagne qui s’ouvre.

La quatrième raison est un peu plus politique. En tant qu’UDI, je serai triste de voir une candidature UDI qui n’existerai que comme instrument d’une candidature LR, simple factotum qui ne fasse au final que favoriser la désignation du candidat probablement le moins rassembleur et le moins représentatif de  la famille centriste. Je crois que Bruno Lemaire est parmi les candidats déclarés incontestablement le plus proche des convictions de la droite modérée et humaniste dans laquelle je me reconnais et qui est incarnée aujourd’hui par l’UDI.

De plus une élection présidentielle est la rencontre, dans notre république, entre un homme et le peuple de France. Il ne doit y avoir ni parti, ni subtilité d’opinion qui tienne. C’est, au final, l’homme qui compte, et son projet, et c’est pourquoi je suis très heureux qu’il soit avec nous ce soir en personne, afin que vous ayez ce privilège rare de  faire sa connaissance dans notre commune, à  Fontenay aux roses.

Je vous demande donc en toute simplicité d’accueillir Bruno Lemaire, notre prochain président de la république.