Ethique et manipulation

Circule actuellement une pétition violemment hostile à la municipalité concernant le devenir du conservatoire soubise.

La virulence des propos se double d’une manipulation à caractère politique évidente…

La première phrase dit tout : « Le maire, sans concertation, a décidé de vendre dans la « précipitation » le conservatoire Soubise … ».

« Le maire » Attaque ad hominem visant à démontrer que le maire est autoritaire, brutal et cassant… Sauf que le projet est porté par les élus au développement économique et commercial et que le style du maire est au contraire participatif et toujours à l’écoute.

La « précipitation » est un argument pour tenter de faire signer les personnes mal informées … car le projet ne sera pas validé avant un débat en conseil municipal donnant mandat au maire pour vendre et dans le meilleur des cas courant 2017, ce qui est le délai habituel de ce type de projet …

Et une première réunion de concertation avec les riverains sera organisée sur le sujet tranquillement en septembre le 14 septembre 2016 à 20h très précisément dans les locaux même de l’ex-conservatoire…

« Sans concertation » En oubliant que l’association et les porteurs de la pétition ont été reçus il y a quelques mois par le maire et les adjoints concernés…  A cette époque l’association était favorable et porteur du projet   d’un hôtel d’entreprise … Ce qui est le cœur du projet actuel (voir rubrique conservatoire Soubise, de quoi parle-t-on ?)

Cette même association avait participé à des réunions en mairie organisées par Monsieur Buchet avec comme cadrage impératif le fait de vendre les locaux… Pour y faire encore des logements sociaux (nous disposons des CR…) Cette condition ne semblait pas choquer monsieur Marteau à l’époque…

La solution proposée par Laurent Vastel et son équipe est beaucoup plus à même de garantir la pérennité du bâtiment vis-à-vis des promoteurs, mais aussi vis-à-vis d’une nouvelle équipe municipale propriétaire des lieux en 2020 qui voudrait y construire encore et toujours des logements sociaux…dans ce secteur pavillonnaire protégé.

Peut-on mélanger engagement politique pendant les campagnes et se dire neutre et apolitique entre les campagnes ?

Surement pas… Si l’on a un peu d’éthique personnelle.

Rappelons-nous que pendant la campagne Monsieur Marteau était un soutien actif du candidat socialiste, comme bon nombre de signataires d’ailleurs… (Voir illustration)

Muriel GALANTE GUILLEMINOT

 

FAR