Catégorie: CONSEIL DÉPARTEMENTAL

Signature du contrat départemental.

 

SIGNATURE CONTRAT DE VILLE MEDIATHEQUE DE FONTENAY

MEDIATHEQUE DE FONTENAY

Crédit photo : Olivier Ravoire

 

Le contrat de développement Département-Ville de Fontenay-aux-Roses 2016-2018 a été approuvé le 14 décembre dernier par la commission permanente du Conseil départemental.

La commune de Fontenay-aux-Roses se voit ainsi allouer 4,7 millions d’euros de subventions en investissement pour ses projets structurants tels l’aménagement du cœur de ville ou l’amélioration d’équipements sportifs et scolaires, mais également 757 164 € en section de fonctionnement pour ses actions de proximité.

Lors du premier contrat accordé pour 2013-2015, une partie des opérations prévues n’avait pas été réalisée. Aussi, l’argent non engagé a été reporté dans ce deuxième contrat triennal. Ce coup de pouce d’1,7 million, accordé à titre exceptionnel, permet d’engager des travaux d’aménagement conséquents du cœur de ville.

Grâce à ce financement, les travaux d’aménagement de la place de l’Eglise et de ses abords commenceront dès le mois de mars afin que cette place devienne un espace de vie plus accessible et confortable pour les Fontenaisiens et puisse accueillir certaines manifestations.

En 2017, les places du Général de Gaulle et la Cavée seront à leur tour réaménagées : le parvis de la mairie sera restructuré, des espaces piétonniers seront créés sur la place du Général de Gaulle, tandis que la place de la Cavée deviendra une place urbaine plus fluide et attractive avec la construction de logements et commerces en partenariat avec les promoteurs immobiliers. L’agencement d’un parc urbain, avec espaces verts et liaisons piétonnes entre les équipements du centre ville, est également programmé dans le jardin La Boissière et le parc Sainte-Barbe.

Du côté des équipements scolaires, après la démolition des préfabriqués amiantés et la réfection du sol en enrobé à l’école de la Roue, la Ville réfléchit à la création d’un nouvel accès PMR depuis la rue Gabriel Péri. À venir également, la réfection des fondations en profondeur de l’école Jean Macé et d’importants travaux de renforcement des planchers et de la charpente métallique de l’école du Parc.

Pour les équipements sportifs, la démolition des tribunes du stade du Panorama – avec la dépollution des sols – interviendra en 2016, suivie de la construction de locaux de stockage. À la réhabilitation du gymnase du Parc succèdera la création d’une salle polyvalente en 2018. Elle aura pour vocation d’accueillir les manifestations non sportives de la Ville afin de libérer et de préserver les équipements sportifs existants.

Dans ce nouveau contrat, 757 164 € de subventions (montant triennal) sont prévus pour soutenir les structures petite enfance et dynamiser les projets à rayonnement local portés par la vie associative et les services municipaux.

Ainsi, un appel à projets associatifs est lancé par la Ville en vue d’encourager les actions et les initiatives menées par les associations fontenaisiennes et favorisant le lien social entre les quartiers. Les projets doivent porter sur l’une des thématiques suivantes : sport, jeunesse, accès à la culture, soutien à la parentalité et aux familles, accès aux soins et solidarité, citoyenneté, lien social et intégration. Les dossiers de candidature, téléchargeables sur le site internet de la Ville, doivent être envoyés avant le 15 mars 2016.

Une métropole pour quoi faire ?

Depuis le 1er janvier 2016 les franciliens ont le bonheur de savoir que la région Île de France compte une nouvelle collectivité. Communes EPT départements métropole et région. Une nouvelle couche au mille feuille. 

Cependant, la répartition des rôles entre les différentes strates restent à définir. Construire une nouvelle structure et se demander ensuite quelles seront ses missions et ses moyens est une spécificité bien française. Espérons que le concept sublimera sa piètre mise en place. 

THD, continuer le projet !

Continuer à tenir nos engagements sur le THD est l’une des priorités de la mandature qui s’ouvre.

La rupture de la convention de service public entre le département des Hauts-de-Seine et la société Séqualum, (en charge de la première délégation de Service Public sur le THD) était inévitable, compte tenu des nombreux manquements aux engagements pris, se traduisant par des retards inacceptables, en particulier dans les zones les moins denses. La majorité départementale a donc décidé de poursuivre le projet sous la forme d’une régie départementale.

Nos objectifs restent identiques : obtenir un accès au très haut débit pour l’ensemble des altoséquanais. Il s’agit d’un enjeu hautement stratégique, qui correspond à ce projet ambitieux de Service Public ; d’un enjeu particulièrement sensible de développement économique et d’attractivité du territoire.

La commission européenne qualifiait elle-même le THD de Service d’intérêt économique général.

En ce début de mandature, le regard que nous portons sur le chemin déjà parcouru, permet de conforter nos orientations dans ce domaine. Notre Département est aujourd’hui l’un des territoires les plus avancés en matière de connexion à la fibre optique, puisque de l’ordre de 90 % des habitations de plus de 12 logements sont connectées. Au vu de l’importance des enjeux, la quantité de l’Argent Public effectivement dépensé pour ce résultat est relativement modique (environ 27 millions d’euros).

Le Département va donc poursuivre ses objectifs ambitieux, d’abord en sécurisant le réseau déjà installé via la régie, ensuite en préparant l’avenir, en particulier dans les zones les moins denses et pour l’habitat individuel.

A ce jour, tous les scénarii restent possibles, allant de la poursuite du développement par la régie, à la revente de tout ou partie du réseau déjà installé, la seule priorité étant une approche pragmatique qui permette d’avancer rapidement vers un accès universel à la fibre optique.

C’est le sens de notre action, à laquelle le Président Patrick Devedjian a bien voulu m’associer, sous la forme d’une délégation spécifique et via la présidence de la régie nouvellement créée.

Nous mesurons la très forte attente de nos administrés, soulignée d’ailleurs et transmise par nos collègues maires des Hauts-de-Seine à l’occasion de la première réunion d’information sur la régie le 21 mai 2015.

 

Laurent Vastel

Conseiller départemental chargé du très haut débit et de l’open data.

Vice-président du groupe de la majorité départementale.