Catégorie: GÉNÉRALES

Le Département lance une nouvelle version de la plateforme pour optimiser l’exploitation des données publiques altoséquanaises

Le Département des Hauts-de-Seine vient de lancer une nouvelle version de opendata.hauts-de-seine.fr. Cette nouvelle plateforme offre ergonomie, rapidité, facilité d'utilisation et propose un accès intuitif aux données.

La plateforme s'enrichit de nouvelles fonctionnalités : au-delà de la consultation et du téléchargement de données, elle offre plusieurs nouveaux modules de visualisation des données – carte, tableau, graphiques, mur d'images – ainsi que des fonctions avancées de recherche et de filtres des données publiées. La plateforme propose également de nouveaux formats de données. A titre d'exemple, l'une des données les plus consultées de la plateforme, « les arbres remarquables du département » s'est enrichie de photos. L'internaute peut aussi à tout moment interagir avec les équipes en charge de l'Open data, en postant directement des suggestions sur les jeux de données et via le formulaire de contact.

Un riche catalogue de données sur les actions du Département

La plateforme propose 115 jeux de données répartis en 14 thématiques : finances, aménagement du territoire, culture, solidarités… Dans le détail, ces données concernent le budget départemental, les subventions versées aux communes et organismes, des données géographiques sur les transports, la liste des partenaires culturels, celle des établissements d'accueil de personnes âgées… Chaque jeu de données présente par ailleurs des informations détaillées pour faciliter la compréhension et les réutilisations : notices explicatives et métadonnées standardisées.

Une plateforme regroupant les données des partenaires

L'Open Data départemental est également ouverte aux partenaires du territoire alto-séquanais. L'Université Paris Ouest Nanterre la Défense a publié de premiers jeux de données sur la plateforme départementale, devenant ainsi la première université de France à se lancer dans une démarche d'ouverture de données. La Chambre de Métiers et de l'Artisanat des Hauts-de-Seine (CMA92) vient à son tour de rejoindre l'Open data départemental.

Aujourd'hui, la Chambre de Métiers et de l'Artisanat des Hauts-de-Seine a publié 4 jeux sur la plateforme :

– Entreprises artisanales par code NAFA (Nomenclature d'Activités Française de l'Artisanat),

– Entreprises artisanales par secteur d'activités et par commune,

– Immatriculations d'entreprises au RM92 (Répertorie des Métiers 92) par commune,

– Emplois salariés dans les entreprises artisanales par commune.

 

Les enjeux et objectifs de Open data Hauts-de-Seine

Le Département des Hauts-de-Seine fait partie des premières collectivités territoriales à s'être lancées dans l'Open data, en 2012. Inaugurée officiellement en janvier 2013, la plateforme d'ouverture des données publiques des Hauts-de-Seine met à disposition de tous, citoyens, entreprises ou partenaires, les données produites dans le cadre de l'activité du Département. La diffusion des données s'effectue selon un format numérique exploitable, permettant ainsi des réutilisations des données ouvertes et ainsi la création de nouveaux services et nouveaux usages. L'objectif est de garantir la transparence de l'action publique en s'inscrivant également dans une logique de développement économique.

Depuis le lancement de Open data Hauts-de-Seine en 2013, la fréquentation de la plateforme et le nombre de téléchargements de données sont en hausse constante : au total, plus de 45 000 visiteurs se sont connectés à la plateforme Open Data Hauts-de-Seine, ont consulté plus de 165 000 pages et effectué près de 8 000 téléchargements.

Bruno Lemaire à Fontenay-aux-Roses

BLM FAR 5 fév 2016 4Chers amis fontenaisiens,

chers collègues maires et conseillers départementaux, cher Jean-Didier, président de notre nouveau territoire

chers collègues élus, avec une pensée amicale pour Jean-Pierre Schosteck qui a été opéré il y a quelques jours et qui va bien.

Avant de détailler les raisons de mon soutien à Bruno Lemaire, je voudrais préciser que cette réunion est organisée par Fontenay Avenir, association qui regroupe tous les amis de l’actuelle majorité municipale et qui regroupe donc tous les courants de pensée politique. Fontenay Avenir n’a pas vocation à soutenir un candidat aux primaires mais peut contribuer au débat démocratique en général, sans exclusive et c’est dans ce cadre que nous organisons cette réunion. Le fait que j’ai décidé, à titre personnel de soutenir Bruno pour les primaires n’engage en rien les autres membres de l’association ou l’association elle même

Je voudrais remercier les membres du bureau, et notamment Severine Croci et Christian Bigret pour leur travail dans l’organisation de cette réunion, et remercier encore plus particulièrement le père François qui nous a prêté cette belle salle paroissiale, notre salle de 200 places, La salle Pierre Bonnard étant en travaux et donc cours de réfection.

Ceci posé.

Une journaliste m’a posé la question il y a quelques jours : pourquoi soutenez vous Bruno Lemaire ?

Cette question m’a amené a formuler plus clairement ce qui jusqu’alors me semblait une évidence plutôt de nature intuitive.

Je soutiens Bruno Lemaire pour 4 raisons :

La première est simplement Bruno Lemaire Lui-même. Honnêtement il y a longtemps qu’un homme politique ne m’avait pas aussi favorablement impressionne. Bruno Lemaire est un homme brillant, et j’aime à penser que les missions exceptionnelles requièrent des individus exceptionnels. Et la tâche de relever notre pays n’est pas une mince affaire. Elle sera ardue, complexe et nécessitera du courage politique. Hors Bruno Lemaire est un homme au service de ses convictions et il sait se mettre en danger pour faire avancer ses idées et ses projets.

Bruno Lemaire est un candidat. Je précise que l’on peut être un homme brillant, honnête et  de convictions mais ne pas avoir cette fibre, cette opiniatreté qui caractérise ceux qui y pensent pendant des années en se rasant avant de réaliser leurs projets politiques. Bruno Lemaire est de ceux la, et c’est pourquoi j’ai une réelle confiance dans sa capacité à gagner. Et on peut avoir le plus beau projet du monde, ou toute l’expérience du monde, si on a pas cette capacité particulière à enflammer une campagne et à créer une dynamique de victoire, cela ne sert au final à rien.

Nous avons gagné ici une ville que la gauche ne pensait pas devoir perdre, en fusionnant 4 listes entre les deux tours des élections municipales, fait unique en France, donc nous savons à Fontenay que les convictions sont plus fortes que les calculs et autres savants pronostics.

La seconde est que notre paysage politique est sclérosé, j’oserai dire moisi ! La probabilité existe pour que les prochaines élections présidentielles soient la réplique exacte de la précédente avec un affrontement Sarkozy, Hollande, Le pen…. Ce serait à mon sens une catastrophe. Notre personnel politique doit se renouveler…. Imaginez que dans notre pays, Jacques Chirac, président jusqu’en 2006, et pour qui j’ai une réelle tendresse, appelait encore la souris de son ordinateur un mulot….  Comment penser qu’un septuagénaire, si brillant soit il, puisse évaluer et prendre la mesure de l’huberisation de notre société, du deep web ou des changements de comportement majeur de consommation de nos concitoyens les plus jeunes de la génération dite Z…Il est impératif que nous ayons un président en phase avec son époque…Bruno Lemaire a l’âge moyen des dirigeants européens de l’ouest…

La troisième raison est que les convictions de Bruno Lemaire sont les miennes, elles sont les nôtres car nous appartenons à la même famille politique. Je partage sa vision de la France et je n’ai pas vu, parmi les propositions qu’il va détailler devant nous, de propositions qui ne soient pertinentes et qui ne soient d’ailleurs souvent courageuses. J’apprécie qu’un responsable politique soit capable de défendre des idées et des convictions, même si cela peut être au détriment de son intérêt politique à court terme. C’est la marque des hommes d’état, et c’est l’identité gaullienne, l’ADN même de la 5ème république. Bruno Lemaire, me semble-t-il est de ceux la.

Pourquoi m’a-t-on demandé aussi, pourquoi vous déclarer dès maintenant, (sous entendu différer un peu et attendre de sentir le sens du vent eut été moins risqué …politiquement) je réponds qu’il est des circonstances pour notre pays qui justifient, quand la situation est aussi préoccupante, voire dramatique, de cesser de calculer et de s’engager… Et je vous invite tous ici à vous engager dès à présent pour défendre nos convictions. Et même si ce n’est pas auprès de Bruno Lemaire, de vous engager dans cette campagne présidentielle qui s’ouvre, car elle est vitale pour notre pays, nous dont les enfants souffrent ou partent à l’étranger en s’expatriant massivement, nous dont les enfants sont ou seront chômeurs, nous dont les enfants devront vivre dans la plus importante crise d’identité que nous ayons jamais connu. Tout cela mérite que nous nous détournions quelques instants de la vie municipale et que nous prenions notre part dans la campagne qui s’ouvre.

La quatrième raison est un peu plus politique. En tant qu’UDI, je serai triste de voir une candidature UDI qui n’existerai que comme instrument d’une candidature LR, simple factotum qui ne fasse au final que favoriser la désignation du candidat probablement le moins rassembleur et le moins représentatif de  la famille centriste. Je crois que Bruno Lemaire est parmi les candidats déclarés incontestablement le plus proche des convictions de la droite modérée et humaniste dans laquelle je me reconnais et qui est incarnée aujourd’hui par l’UDI.

De plus une élection présidentielle est la rencontre, dans notre république, entre un homme et le peuple de France. Il ne doit y avoir ni parti, ni subtilité d’opinion qui tienne. C’est, au final, l’homme qui compte, et son projet, et c’est pourquoi je suis très heureux qu’il soit avec nous ce soir en personne, afin que vous ayez ce privilège rare de  faire sa connaissance dans notre commune, à  Fontenay aux roses.

Je vous demande donc en toute simplicité d’accueillir Bruno Lemaire, notre prochain président de la république.

Edito du maire, Laurent Vastel – Février 2016

Fontenay-aux-Roses avant tout !

Le mois de janvier a été marqué par deux événements majeurs pour notre ville : la validation du contrat Ville/Département, qui correspond à 5,4 millions d’aides financières du Département, un montant jamais égalé pour notre ville. Ce montant nous permet, malgré un contexte financier difficile, de maintenir des projets de rénovation urbaine ou de nos équipements dont notre ville a particulièrement besoin. Le deuxième événement majeur est le démarrage au 1er janvier de Vallée sud Grand Paris, notre nouveau territoire, dont le nom va désormais remplacer Sud de Seine dans nos habitudes. Son président sera Jean-Didier Berger, maire de Clamart, et j’aurai l’honneur d’en assumer la vice-présidence, avec la délégation à l’innovation et aux nouvelles technologies.

Tant au Département que dans ce nouveau territoire, dont le siège se trouvera à Fontenay-aux-Roses, désormais « capitale de territoire », ma préoccupation, avec mes collègues élus, est de défendre avant tout les intérêts de notre ville. C’est ainsi que nous serons, avec Châtenay-Malabry, ville pilote pour une expérimentation de conciergerie dédiée aux personnes âgées, projet dénommé « Juvenior », financé par le Département, et qui permettra à 300 Fontenaisiens de plus de 75 ans de bénéficier de services particuliers favorisant le « bien vieillir » et le maintien à domicile.

Après l’ouverture des cours de l’association Femmes sans Frontières à la Maison de quartier, nous accueillerons leur école dans les anciens locaux de l’AIB aux Blagis, en mars, ce sera la 3e école sur le département, après Châtenay-Malabry et Gennevilliers.

À bientôt dans Fontenay-aux-Roses.

Laurent Vastel

Une métropole pour quoi faire ?

Depuis le 1er janvier 2016 les franciliens ont le bonheur de savoir que la région Île de France compte une nouvelle collectivité. Communes EPT départements métropole et région. Une nouvelle couche au mille feuille. 

Cependant, la répartition des rôles entre les différentes strates restent à définir. Construire une nouvelle structure et se demander ensuite quelles seront ses missions et ses moyens est une spécificité bien française. Espérons que le concept sublimera sa piètre mise en place. 

Vœux de Laurent Vastel

Chers compatriotes Fontanaisiens

Au seuil de cette nouvelle année, nous ne pouvons pas ne pas nous projeter 12 mois exactement en arrière. Rappelons nous, l’émotion qui nous a étreint en ce début d’année.

Nous ne regretterons pas 2015.

2015 année où notre nation a trop souvent pleuré ses morts : Attentat de Charlie Hebdo, Hyper Casher, Bataclan, exécutions barbares. 2015 restera l’année ou nous avons basculé dans la guerre contre l’obscurantisme et le fanatisme ignare.

Au seuil de 2016, je formerai le vœu, je ferai le rêve que la barbarie recule et que le concert des nations trouve la force de faire reculer cette nouvelle forme du mal.

Quant à notre pays, je fais le rêve que 2016 soit l’année qui vit la fin de cet angélisme doublé de culpabilité post coloniale qui nous a aveuglé plusieurs décennies durant face à des ennemis déterminés à détruire notre démocratie.

Je forme le vœu que cette nouvelle année soit l’année de la restauration effective de valeurs républicaines qui nous ont tant fait défaut : Liberté, fraternité, laïcité, égalité des chances, des droits et des devoirs de citoyen, mérite républicain.

Que 2016 soit l’année ou nous aurons enfin été capable de poser un débat serein sur ce qui est constitutif de la seule communauté qui compte, c'est-à-dire la communauté nationale.

A ce titre le débat actuel sur la déchéance de nationalité, indissociable de ce qui définit l’appartenance à la communauté nationale, montre bien l’acuité du problème.

J’en profiterai, pour souhaiter aussi, en  cette année sans élections, c’est rare, mais ou des primaires auront lieu, qu’elles marquent un renouveau de la pratique politique .

Enfin, avant que d’évoquer notre ville, je forme le vœu que cette nouvelle année soit porteuse de bonheur et d’épanouissement personnel pour chacun d’entre vous, pour vos familles et vos proches.

Pour notre ville, 2016 sera une année charnière, industrieuse et laborieuse, où nous continuerons notre entreprise de redressement avec détermination.

Cette année verra nous l’espérons aboutir nos premiers projets de rénovation et d’embellissement, de redynamisation de Fontenay aux roses, dont les dernieres statistiques de l’INSEE, publiées il y a quelques jours dans le parisien, confirment un recul significatif, de plus de 7% du nombre d’habitants sur les 5 dernières années.

Mon objectif est de rénover et redynamiser notre belle ville. J’oserais dire, parce que Fontenay le vaut bien… !

Face à notre objectif de redynamisation et de mise en valeur de notre cœur de ville, nous verrons en 2016 la rénovation de la place de l’église et la mise en accessibilité d’un quart des commerces de la rue Boucicaut, le début de travaux visant à créer la place de la cavée, et ceux visant à embellir la place De Gaulle.

Concernant la rénovation de notre patrimoine, de la voirie, des bâtiments communaux et des équipements sportifs, nous verrons la mise en route de notre plan pluriannuel d’investissement, qui programmera chaque année les rues, bâtiments ou équipements en voie d’être rénové., nous rénoverons notre salle des mariages, nous remplacerons, dans le cadre d’un nouveau contrat, notre mobilier urbain.

Concernant le bien vivre au quotidien, le nouveau CCJL prendra son envol, de nouvelle formes de partenariat serons proposé aux associations, nous ouvrirons notre nouvelle maison de la musique et de la danse dans le château Laboissière rénové, nous installerons la police municipale dans de nouveaux locaux, avec la mise en fonction des caméras prévues par nos engagements.

Concernant la rénovation des quartiers en difficulté, 2016 sera l’année de la formalisation des projets et de la consultation de la population. Car notre volonté unanime est de toujours avancer en pleine transparence, comme nous l’avons toujours fait, avec par exemple la retransmission en différé des vidéos des conseils municipaux sur le site de la mairie, plébiscités par les fontenaisiens.

Nous préparerons l’avenir aussi, avec de nombreux travaux dans les écoles, la rénovation de la structure de l’école Jean Macé, ainsi que de la rotonde avec l’aide d’Hervé Marseille qui nous offre une partie de sa réserve parlementaire, comme isabelle Debré qui finance une partie de la rénovation de la salle des mariages.

2016 sera aussi l’année d’un nouveau contrat d’efficience des services municipaux, avec d’une part la mise en œuvre du financement de la mutuelle des agents municipaux par la mairie, mais aussi des investissements porteurs d’avenir, d’efficacité et d’économie, comme le changement de l’informatique de la mairie, qui permettra la mise en place d’un guichet unique des services à la population, comme nous l’avons fait pour les associations.

Nous n’oublierons pas la solidarité envers les plus fragiles, socialement ou médicalement, avec la consolidation du CMS, en particulier de la prise en charge bucco-dentaire, particulièrement importante et coûteuse pour les moins fortunés. L’ouverture d’une antenne départementale de femmes sans frontières aux Blagis dans quelques mois.

 Nous signerons dans quelques semaines un nouveau contrat ville département, ne boudons pas notre plaisir, il sera d’un montant jusqu’alors inégalé, plus de 5 millions d’Euros, dont 4.7 en investissement, et nous nous lancerons dans la phase opérationnelle du projet de Cluster d’entreprises au panorama, financé à hauteur de 2.66 millions par la communauté européenne…

Tous ces projets ne visent pas à transformer notre ville, dont le charme et la beauté n’ont pas à être modifiés, mais à mettre en valeur, à rénover notre patrimoine, à relancer l’activité commerciale de Fontenay en donnant plus d’attractivité à Fontenay aux Roses.

Mes chers compatriotes fontenaisiens, l’année qui s’ouvre est une année charmière à plus d’un titre, nous serons, mon équipe et moi à pied d’œuvre pour poursuivre le travail que nous avons entamé il y a 22 mois, avec votre soutien et vos encouragements.

 

Je vous souhaite une très belle année 2016.

 

Laurent Vastel

Maire de Fontenay aux roses

Conseiller départemental